Les marchés et les magasins sont saturés de plusieurs sortes de vin, venant de beaucoup de pays du monde. Mais savez-vous que c’est l’Arménie qui est le berceau du vin et de la viticulture ?

Pour commencer on peut jeter un coup d’œil sur la Bible. L’humanité a découvert le goût du vin quand Noé, après le Déluge, a planté la première vigne au pied du mont biblique Ararat. Un jour où la chèvre de Noé mange les fruits sauvages du raisin, elle devient ivre et commence à bousculer les autres animaux.

Le proverbe arménien dit: “Vis là où il y a du pain, dors là où il y a du vin”.

A l’époque ourartéenne, aux 9-6e siècles avant J.C., dans les grandes villes ourartéennes, il y avait de grandes réserves de vin qu’on consommait sur place ou vendait.

Les sources grecques et romaines (Hérodote, Strabon) parlent du vin d’Arménie, en le glorifiant. Il était connu, exporté et vendu dans le monde. On l’exportait dans les bateaux ronds, qui étaient en cuir à l’extérieur et en bois à l’intérieur. Il est à noter que le vin arménien était certainement de bonne qualité pour pouvoir garder son goût et sa qualité, après avoir voyagé jour et nuit.

Les rois arméniens plantaient des vignes à la frontière du pays et ils les appelaient par les noms de leurs sœurs, de leurs femmes. Et c’était déjà la question d’honneur de protéger le pays dès ses frontières. Mais si les ennemis réussissaient à pénétrer dans le pays, ils capturaient les œnologues et le vin arméniens avec le reste.

Il est vrai qu’il y a beaucoup de preuves sur le long chemin du vin arménien, mais, certes, on attend toujours des arguments à nos jours. Et quelle bonne nouvelle ! En 2007, une équipe composée de 26 archéologues irlandais, américains et arméniens fouille un site, au sud-est de l’Arménie. Et quelle surprise ! Dans une caverne, composée de 3 pièces, ils ont trouvé des crânes de jeunes filles, voire un pressoir de raisin, des jarres de fermentation du vin ainsi que des vases remplis de pépins de raisin. 

Les études ont montré que ce site, découvert dans le Vayots Dzor, région arménienne au sud-est du pays, dans une grotte dénommée Aréni-1, est sans doute le berceau de la vigne et du vin, ayant 6100 ans.

Et donc, on vous invite à venir et à découvrir ce site exceptionnel et son histoire !

Découvrez d’autres photos sur notre page Facebook. 

Auteur : Zarouhie Gasparyan